Les avantages du compostage pour l’environnement, l’économie et nos communautés

composteur bois

Publié le : 28 janvier 202425 mins de lecture

La solution à de nombreux problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui se trouve peut-être sous notre nez… ou plutôt sous nos pieds.

L’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour prendre soin du sol, de la terre et de votre communauté est de composter. Malheureusement, le compost est une ressource que l’on confond trop souvent avec les déchets et que l’on gaspille dans les décharges.

Mais le sol adore le compost ! Le compost agit comme une source de nourriture, un probiotique et une éponge pour le sol. Le compost rend le sol plus fertile et plus efficace, contribue à maintenir des écosystèmes sains et protège un grand nombre de nos ressources naturelles les plus importantes.

La nation qui détruit son sol se détruit elle-même », il a compris à quel point la terre sous nos pieds est une ressource essentielle pour le tissu environnemental, économique et social de notre pays. Ainsi, le compostage pourrait bien être la solution pour les sols que nous recherchons tous…

Plan de l’article

Pourquoi composter ? Voici comment le compost aide le monde…

Prenez un moment pour réfléchir à ce que vous avez mangé au petit-déjeuner ce matin. Chaque morceau délicieux, des fraises au morceau de bacon extra croustillant, retourne à la terre. Le sol nous nourrit littéralement ! Le compostage consiste simplement à lui rendre la pareille.

Le compost est un mélange de matières organiques décomposées et en voie de décomposition (c’est-à-dire organiques, c’est-à-dire vivantes) et d’un ensemble vivant de microbes qui contribuent au processus de décomposition. Les matières organiques qui composent le compost comprennent généralement les déchets de jardin, les feuilles, le paillis, l’herbe coupée, certains produits de papier et les déchets alimentaires tels que les fruits, les légumes et les céréales crus et cuits, les coquilles d’œuf, le marc de café et, dans certains cas, même la viande et les produits laitiers.

Compte tenu de son impact sur le paysage, on pourrait penser que le processus de compostage est tout aussi complexe. Ce n’est pas le cas !

Le compostage est en fait un moyen facile et gérable de faire une énorme différence dans les problèmes environnementaux, économiques et sociaux auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui. En intégrant ce simple geste à vos habitudes respectueuses de l’environnement, vous contribuerez grandement à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à régénérer les sols, à revitaliser les sources d’eau et à favoriser la sécurité alimentaire à l’avenir.

Vous n’avez pas encore pris votre fourche ? Passons en revue quelques-uns des nombreux avantages du compostage pour en savoir plus !

Réduisez votre empreinte carbone et rejoignez le mouvement zéro déchet avec un compostage simple et pratique à la maison.

Les avantages environnementaux du compostage

1 Le sol adore le compost

Tout jardinier sait que le compost est la première solution du sol à presque tous les problèmes qui surgissent dans le jardin. De la protection contre les maladies des plantes au traitement des carences en nutriments, le compost est l’amendement du sol le plus utilisé par les agriculteurs et les jardiniers. En effet, le compost améliore la structure du sol, ce qui permet une meilleure infiltration et rétention de l’humidité, ajoute des macro et micro-nutriments importants et peut aider à équilibrer les niveaux de pH.

Tous les microbes bénéfiques présents dans le compost contribuent à l’aération et à la fertilisation du sol. En fait, la plupart des plantes ne pourraient pas accéder aux nutriments dont elles ont besoin sans ces petites bêtes qui aident à décomposer les nutriments et à augmenter la capacité d’absorption des racines des plantes.

  2 Le compost aide à revitaliser et à filtrer les sources d’eau locales

Le compost peut contenir de 5 à 20 fois son propre poids en eau. L’ajout de compost au sol augmente donc la quantité d’eau capable de pénétrer dans le sol. C’est non seulement une bonne nouvelle pour les plantes, mais cela signifie aussi que l’eau peut s’infiltrer jusqu’à la couche de roche imperméable, où elle gonfle et alimente les sources, les étangs et les lacs locaux.

En traversant les couches de compost, de sol et de roche, l’eau est filtrée et refroidie avant d’atteindre ces sources d’eau. Un pourcentage incroyable de 40 % des précipitations devrait provenir de ces sources d’eau locales, ce qui signifie que le compost peut jouer un rôle ÉNORME dans la promotion de l’utilisation de l’eau de pluie dans une région.

3 Des océans plus propres

Puisque toute l’eau finit par arriver dans les océans, la capacité du compost à filtrer l’eau en pénétrant dans le sol signifie que l’eau qui s’écoule dans l’océan sera plus propre. L’un des principaux polluants des océans est constitué par les engrais acidifiants et les autres produits chimiques agressifs utilisés dans l’agriculture.

L’utilisation du compost réduit le ruissellement de l’eau qui amène ces produits chimiques dans l’océan et diminue la nécessité d’ajouter ces engrais artificiels et ces pesticides chimiques en premier lieu.

4 Le compost contrôle l’érosion

Une fois de plus, les capacités de rétention d’eau du compost l’emportent ! Au cours des 40 dernières années, nous avons perdu un tiers des terres cultivables de la planète à cause de l’érosion. La majeure partie de l’érosion est causée par un excès d’eau.

Incapable de pénétrer dans le sol, l’eau gonfle à la surface et se précipite vers le bas, emportant avec elle la couche arable et appauvrissant ainsi la terre. Le compost agit comme une éponge et permet à une plus grande quantité d’eau de s’infiltrer dans le sol, ce qui permet à la terre arable de rester exactement là où elle doit être… au sommet !

5 Réduit les gaz à effet de serre

À l’heure actuelle, la plupart des déchets alimentaires et des résidus de jardinage sont acheminés vers les sites d’enfouissement. Là, sans l’environnement approprié pour être compostés, ils pourrissent, libérant du méthane et du dioxyde de carbone dans le processus. La matière organique dans les décharges est la troisième cause d’émissions de méthane liées à l’activité humaine aux États-Unis. En détournant vos déchets compostables des décharges et en les réintégrant dans le sol, vous réduisez les émissions de méthane et de carbone de votre communauté locale.

  À considérer

Le méthane est un gaz à effet de serre qui, selon des estimations prudentes, est 28 fois plus puissant que le CO2 pour réchauffer la planète. L’association d’intérêt public a publié un rapport sur le compostage, dans lequel elle explique que « si tous les déchets alimentaires et les résidus de jardinage mis en décharge en 2015 avaient été compostés, cela aurait entraîné des émissions nettes négatives de 14,8 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone, ce qui équivaut à retirer plus de 3 millions de voitures de la circulation cette année-là ».

6 extrait le carbone de l’atmosphère et le réinjecte dans le sol !

C’est bien cela ! En plus de réduire la quantité de gaz à effet de serre que nous produisons, l’utilisation du compost sur le sol aide à SEQUESTRE (un mot chic pour dire  » cacher « ) le dioxyde de carbone qui se trouve déjà dans l’atmosphère !

Le compost abrite une variété de microbes bénéfiques dont les plantes ont besoin pour absorber les nutriments. Pour conserver ces amis, les racines des plantes libèrent des hydrates de carbone pour attirer et nourrir les microbes présents dans le sol. D’où les plantes tirent-elles ce savoureux en-cas ? Elles absorbent le CO2 de l’air et l’eau de leurs racines et, par le biais de la photosynthèse, les transforment en hydrates de carbone, ou sucres !

Ensemble, ces sucres et les microbes qui les apprécient créent l’humus – pas un autre goûter, mais la partie du sol qui retient la structure du sol, les nutriments et l’humidité (AKA la matière organique !). C’est également la composante du sol qui est en grande partie responsable du maintien du carbone récemment stocké dans le sol.

Grâce à l’écologie que favorise le compost, le carbone qui se trouvait dans l’atmosphère peut être stocké dans un sol sain où il sera conservé grâce à des techniques d’agriculture régénératrice appropriées !

7 Le compostage permet d’économiser sur les coûts d’élimination des déchets

Les déchets coûtent cher… ou du moins leur transport et leur stockage. De 205 milliards d’euros par an en 2010 à 375 milliards d’euros prévus d’ici 2025, les coûts mondiaux d’élimination des déchets augmentent.

Il a été démontré que le compostage permet de réduire les coûts de mise en décharge au niveau local.

Imaginez les économies que nous pourrions réaliser en tant que société si davantage d’entreprises et de collectivités locales mettaient en place des programmes de compostage !

8 Les déchets alimentaires deviennent une ressource précieuse

Nous gaspillons entre 30 et 40 % de notre approvisionnement alimentaire total. Cela représente une tonne de nourriture, 40 millions de tonnes pour être exact, soit environ 161 milliards de dollars de nourriture gaspillée chaque année ! Le compostage transforme ce qui aurait été littéralement jeté à la poubelle en une ressource incroyablement précieuse, qui générera davantage de nourriture et de revenus. En bouclant le cycle alimentaire, les déchets deviennent de l’or noir.

9 contribue à réduire les coûts de production des agriculteurs

Qui ne souhaite pas aider les agriculteurs ? En utilisant le compost, les agriculteurs et les jardiniers dépensent moins d’argent en engrais et pesticides coûteux, en eau et en irrigation et peuvent utiliser cet argent durement gagné pour augmenter leurs capacités de production. De plus, il a été démontré que les champs qui utilisent du compost ont des rendements plus élevés que ceux qui n’en utilisent pas. Cela signifie plus de récoltes à vendre et plus d’argent à gagner.

  Aller plus loin

Vous voulez soutenir davantage les agriculteurs de votre région ? Faites vos courses localement ! La meilleure façon de soutenir les agriculteurs locaux est de faire vos courses sur les marchés de producteurs, d’acheter directement auprès des exploitations agricoles ou de vous inscrire à leur boîte mail, qui comprend tous les produits de saison. Vous resterez ainsi à l’écoute des besoins des fermes locales et, en plus d’aider les agriculteurs, vous aurez la garantie que vos produits seront plus frais et plus savoureux !

Le bénévolat est un autre excellent moyen de s’impliquer. L’agriculture est un travail difficile et il est beaucoup plus facile (et plus amusant) de le faire à plusieurs ! De nombreux agriculteurs sont très reconnaissants de pouvoir compter sur des bras supplémentaires et vous renverront probablement chez vous avec une partie de la récolte. De plus, vous apprécierez d’une toute nouvelle façon la nourriture qui se trouve dans votre assiette !

10 Économisez sur vos frais de nourriture à la maison

Le ménage français moyen gaspille chaque année pour 2 200 euros de nourriture.  À la maison, le compostage peut vous donner une idée beaucoup plus claire de ce que vous jetez et peut commencer à façonner vos listes de courses et vos habitudes de consommation pour vous aider à économiser de la nourriture et de l’argent ! Grâce au compostage, vous pourriez aussi dépenser moins d’argent sur vos factures de services d’ordures ménagères !

11 Le compostage crée plus d’emplois !

C’est vrai ! Il a été démontré que les usines de compostage créent plus d’emplois que les autres installations d’élimination, telles que les décharges ou les sites d’incinération ! Ces nouveaux emplois verts sont essentiels pour créer un avenir neutre en carbone et pour faire de la France une force économique compétitive à l’heure où le marché mondial s’oriente vers le développement durable.

12 Le compostage réduit les décharges

Nos décharges se remplissent. Ce n’est pas pour ajouter à votre liste de préoccupations, mais La France est rapidement confrontée à une pénurie de capacité d’enfouissement, et certaines projections indiquent que nous atteindrons la limite dans les 20 prochaines années. Ce qui est fou, c’est que près de la moitié des déchets mis en décharge sont COMPOSTABLES ! Nous pourrions économiser beaucoup d’espace et de temps en compostant nos déchets organiques au lieu de les envoyer dans les décharges.

13 crée des aliments plus sains

En raison de l’érosion et de l’utilisation généralisée d’engrais chimiques et de pesticides, les sols de tout le pays ont perdu une grande partie de leur teneur en éléments nutritifs. Si le sol manque de nutriments essentiels, les aliments qui y poussent en souffrent également. L’appauvrissement des sols s’est traduit par des aliments moins riches en nutriments.

Le compost rend le sol riche en nutriments et les microbes qu’il contient rendent ces nutriments plus biodisponibles pour que les racines des plantes puissent les absorber, ce qui finit par envoyer toutes ces bonnes vibrations dans nos ventres affamés.

14 construit des systèmes alimentaires plus solides

La plupart des entreprises municipales et privées vendent leur compost localement, et le compost produit localement est généralement de qualité supérieure à celui des marques nationales. Le compostage communautaire est le mouvement le plus important dans le monde du compostage. Dans le cadre de ce mouvement, le compost est rendu aux personnes qui l’ont produit et à leurs fermes locales et jardins urbains.

L’utilisation de compost local garantit que les aliments qui y sont cultivés sont plus sains et plus efficaces. Comme le compost protège contre un grand nombre de menaces auxquelles l’agriculture est confrontée, il garantit un système alimentaire plus résistant à court terme et à long terme.

15 Perspectives régénératrices

Le compostage fait partie d’un système de pensée régénérateur qui modifie la façon dont nous interagissons avec notre monde et dont nous résolvons les problèmes qui se posent à nous. Dans la nature, rien n’est gaspillé – tout retourne dans le sol pour nourrir une nouvelle vie.

Nous devrions respecter et soutenir ce cercle de vie, tout en étant conscients de l’importance du rôle que nous y jouons. Le compostage imite la nature et ferme la boucle. Il constitue une étape active dans l’instauration d’un mode de vie régénérateur.

Réduisez votre empreinte carbone et rejoignez le mouvement « zéro déchet » grâce à un compostage simple et pratique à la maison.

Vous avez votre fourche, il est temps de vous salir les mains

Il existe de nombreuses possibilités de commencer à composter dès maintenant !

Le compostage à domicile

Il existe de nombreux réceptacles à compost qui facilitent plus que jamais le compostage à domicile ! Si vous êtes un peu plus aventureux, vous pouvez essayer d’autres méthodes de compostage adaptées à votre jardin, comme le lombricompostage ou la méthode des trois bacs, entre autres. Vous n’avez pas beaucoup d’espace ? Essayez le compostage ou d’autres méthodes de compostage en intérieur.

Quelle que soit la méthode choisie, pour obtenir un compost sain, il faut maintenir un environnement propice au développement des microbes bénéfiques. Selon la méthode que vous utilisez, cela peut signifier s’assurer qu’il y a le bon rapport entre les « bruns » (les matériaux secs contenant du carbone comme le paillis) et les « verts » (les sources d’azote comme les déchets alimentaires ou le fumier), ou retourner le mélange pour lui donner la bonne répartition de l’air et de l’eau.

La bonne nouvelle, c’est que le compostage est à la fois un art et une science, et que n’importe quel tas de compost peut être récupéré, alors considérez-le comme une expérience amusante.

  Astuce

L’expérience du compostage est encore meilleure lorsque les enfants y participent ! Les enfants adorent se salir les mains ! Le compostage peut être une excellente leçon d’économie, de biologie, de géologie et d’agriculture. Vous pouvez calculer les déchets alimentaires de votre ménage et leur coût financier, ou vous familiariser avec la science du sol et les écosystèmes complexes qui s’y trouvent. Le compostage est un excellent moyen d’explorer de nombreux sujets, tout en faisant travailler vos enfants à l’extérieur !

Composter avec votre communauté

Vous préférez ne pas vous occuper du « désordre » ? De nombreuses villes mettent en place leurs propres services de compostage et un grand nombre d’entreprises privées comblent les lacunes et mettent des composteurs bois. Faites des recherches pour savoir qui fait du compostage dans votre communauté et comment vous pouvez vous y inscrire.

Partagez vos richesses

Toujours pas de chance ? Trouvez une ferme ou un jardin communautaire local et donnez-y les matières compostables que vous avez collectées. De nombreux agriculteurs et jardiniers seront heureux de recevoir ces matières transformables !

Bienvenue dans la communauté des composteurs

Quelle que soit la manière dont il est pratiqué, le recyclage des produits alimentaires est un moyen efficace de réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par la collectivité, tout en protégeant et en améliorant les systèmes alimentaires locaux. Il préserve notre avenir contre les nombreuses menaces qui pèsent sur l’agriculture moderne, de l’érosion au changement climatique.

Les écosystèmes terrestres sont les premiers systèmes de recyclage. Nous avons oublié les belles efficacités qui existent dans la nature, où la mort et la décomposition sont des processus nécessaires à la croissance et à la vie nouvelle. Il est temps de rétablir ces systèmes, et le compostage est l’endroit idéal pour commencer !

Ne gaspillez pas la récolte printanière de votre jardin, compostez-la.

Alors que vous profitez de la croissance de votre jardin ce printemps, pensez que les déchets de jardin peuvent être réintégrés dans votre jardin pour le rendre encore plus vivant. Le printemps est le moment idéal pour commencer un tas de compost qui donnera des résultats rapides et aidera à augmenter la rétention d’eau du sol pendant les mois d’été plus secs.

5 étapes simples pour faire du compost dans votre jardin

1. Trouvez l’endroit idéal

Choisissez un endroit sec et ombragé, éloigné de votre maison mais suffisamment proche pour que votre tuyau d’arrosage puisse l’atteindre. Bien que vous puissiez acheter un simple bac ou un gobelet qui facilite le retournement de votre compost, vous pouvez également composter directement sur le sol. Certains recommandent d’ajouter une couche de paillis, de matériaux ligneux ou buissonnants, pour favoriser l’aération, mais c’est facultatif.

2. Construisez votre tas

Alternez les couches de matières brunes (carbone) et vertes (azote) et visez un rapport de 4:1 entre les brunes et les vertes. Les matières brunes comprennent les feuilles sèches, la sciure ou les petits copeaux de bois, ainsi que le papier journal ou le carton déchiqueté. Les matières vertes comprennent les tontes de gazon, les déchets alimentaires et les déchets de jardin tels que les mauvaises herbes ou les déchets verts. Essayez de former des couches de quelques centimètres de profondeur et utilisez votre tuyau d’arrosage pour humidifier le matériau au fur et à mesure que vous le construisez. Veillez à ce que les déchets alimentaires soient recouverts d’une couche de matériaux bruns pour éviter les mouches et les odeurs.

3. Mélangez souvent et maintenez l’humidité

Plus vous mélangez ou retournez souvent votre tas, plus il se décomposera rapidement. Vous pouvez utiliser une pelle ou un râteau pour mélanger. Veillez à bien mélanger le tas au moins une fois toutes les deux semaines. Utilisez votre tuyau d’arrosage pour ajouter de l’humidité si vous remarquez que votre tas est sec. Il doit être humide comme une éponge essorée.

4. Couvrir pour conserver la chaleur, l’humidité et les nutriments

Couvrez votre tas avec une bâche ou un vieux morceau de tapis. Cela retiendra la chaleur et aidera votre compost à cuire. Elle empêchera également la perte d’éléments nutritifs en cas de pluie. Bien que la pluie soit la bienvenue pour vos plantes, elle lavera les éléments nutritifs de votre compost et les déposera dans le sol.

5. En option : Accélérer la décomposition

Si vous voulez que votre compost soit viable au début de l’été, vous pouvez ajouter un accélérateur de compost pour accélérer le processus de décomposition. Il s’agit d’une simple solution d’eau sucrée, d’ammoniaque et de bière – c’est pourquoi certains appellent cette méthode le « compostage en état d’ébriété ».

Un mot sur les déchets alimentaires et la lutte contre les parasites et les odeurs

Nombreux sont ceux qui évitent de construire un tas de compost par crainte d’attirer les nuisibles ou les mauvaises odeurs, mais il est possible d’éviter ces deux inconvénients en suivant les instructions ci-dessus et en veillant à laisser de côté la viande, la graisse et les produits laitiers. Vous pouvez même exclure complètement les restes de nourriture du mélange. Mettez-les plutôt dans votre bac de déchets alimentaires et de jardinage. Veillez également à retourner souvent votre tas et à le maintenir humide afin de décourager les nuisibles et d’éloigner les odeurs. Si les rongeurs ou d’autres animaux vous préoccupent, envisagez d’utiliser un bac à compost ou un gobelet.

COMMENT UTILISER LE COMPOST

LE COMPOST FINI

  • Le compost fini doit ressembler à de la terre végétale foncée et friable, et non aux matériaux d’origine.
  • Le compost doit avoir une odeur agréable de terre. L’utilisation de matériaux « non finis » ou immatures qui
  • Les déchets alimentaires peuvent attirer les parasites et nuire aux jeunes plantes.
  • Assurez-vous donc que votre compost est entièrement décomposé avant de l’ajouter à vos plates-bandes.

COMMENT SAVOIR SI VOTRE COMPOST EST TERMINÉ

La façon la plus simple de savoir si votre compost est mûr et prêt à être utilisé est de faire le « test du sac ». Mettez une poignée de compost humide dans un sac à fermeture éclair

zip-lock, puis expulsez l’air avant de le fermer. Laissez-le pendant trois jours, puis ouvrez le sac. Si vous détectez une odeur d’ammoniaque ou d’aigre, les micro-organismes sont encore à l’œuvre et vous devez les remplacer par du compost.

sont encore à l’œuvre et vous devez laisser votre compost finir de durcir. Testez à nouveau un échantillon de compost dans une semaine.

UTILISATION DU COMPOST FINI

Il y a plusieurs façons d’utiliser votre compost fini. Vous pouvez le saupoudrer ou le mélanger à vos plates-bandes de fleurs et de légumes, le ratisser délicatement dans les plates-bandes d’arbres, le mélanger à d’autres produits.

Le compost peut être mélangé à du terreau pour revitaliser les plantes d’intérieur ou être épandu sur le sol de votre pelouse pour l’amender.

LE COMPOST DANS LE JARDIN FAMILIAL

L’ajout de compost à votre jardin permet d’améliorer la structure et la santé générale de votre sol. Le compost aide le sol à retenir l’humidité et

Le compost aide le sol à retenir l’humidité et augmente la population de vers de terre et de microbes, qui servent de contrôle biologique contre les parasites indésirables. En outre, le compost

assure une libération lente des macronutriments, ce qui signifie que vos plantations recevront un apport régulier de nutriments en fonction de leurs besoins.